Charles B Funk

Avec « Charles B Funk », sa nouvelle création qui sera présentée pour la première fois à l’Oriel de Varces (Isère) le 30 avril 2022, le big band grenoblois L’Usine à Jazz poursuit son exploration des musiques noires américaines et du funk en particulier, après le succès de ses spectacles « Live in the City » et « Black Legends ». L’ensemble a choisi pour ce nouvel opus de faire appel au pianiste et compositeur-arrangeur émérite Karim Maurice.

Premier prix de composition du concours international « Made in New York Jazz » en 2016, boursier la même année du French American Jazz Exchange (FAJE), Karim Maurice a composé pour des orchestres et ensembles d’esthétiques diverses : le collectif LeBocal, le groupe Koum Tara, William Galison et l’orchestre La Camerata pour « Odysseus Fantasy », le chœur de l’Opéra de Lyon, l’orchestre du Conservatoire de Grenoble ou celui de la Garde républicaine du Portugal, navigant avec bonheur entre classique, jazz contemporain et musiques actuelles.

« Charles B Funk » articule la puissance noire et psychédélique de la poésie de Charles Baudelaire au pouvoir des musiques funk et affiliées, hip hop compris. Le rythme puissant des vers de Baudelaire, ciselés par un rappeur-récitant, le Grenoblois l’Apprenti, et chantés par un trio vocal (Anaïs Laugier, Antoine Angelloz et Laëtitia Hulewicz), sont portés par l’orchestre calé sur un funk actuel, métissé et sombre, mêlant les influences de l’électro et des musiques noires, du gospel au hip hop, unis dans leur tension vers la transe. Jamais Baudelaire n’aura été aussi contemporain : l’esprit des Fleurs du mal entre en résonance avec le 21e siècle, sa musique foisonnante et son spleen aussi, celui d’un monde meurtri, incertain… et avide d’espoir.

« Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides / Va te purifier dans l’air supérieur / Et bois, comme une divine liqueur / Le feu clair qui remplit les espaces limpides. » Élévation », Spleen et Idéal, Les Fleurs du mal)

Charles B Funk Création 2022 pour big band, rappeur et trois chanteurs, autour des poèmes de Charles Baudelaire. Composition et direction : Karim Maurice / Récitant : L’Apprenti / Chant : Anaïs Laugier, Antoine Angelloz et Laëtitia Hulewicz / Création lumières : Dan Felice / Son : Jean-Michel Herrera / Création graphique : Aurélien Brusini / Big Band : L’Usine à Jazz.  Avec le soutien de Varces Animation Culture – L’Oriel, de L’Unisson – CRC de Saint-Egrève et de la Ville de Grenoble.

Zoom sur les artistes invités de l’Usine à Jazz pour ce spectacle :

KARIM MAURICE 

Pianiste, compositeur et arrangeur, Karim Maurice évolue dans un champ large d’esthétiques musicales autant pour des orchestres classiques que dans le domaine du jazz et des musiques actuelles. Concertiste international, il parcourt différentes scènes à la fois comme sideman et comme leader. Ses projets personnels sont axés sur un fort métissage artistique, favorisant la rencontre et l’échange en abolissant les frontières musicales.

Né en 1976 à Grenoble, Karim Maurice suit une double formation, classique et jazz aux conservatoires de Grenoble et Chambéry avant d’obtenir en 2003 le Premier Prix d’écriture et orchestration au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon. C’est avec son Karim Maurice Project, un répertoire fusionnant l’écriture pour quatuor à cordes avec celle du quintet jazz, qu’il est désigné « Révélation 2008» au festival de Jazz de Ramatuelle. Il obtient en 2013 le prix SACEM Autoproduction et un partenariat avec Francophonie Diffusion. Il est également récompensé pour ce projet lors du concours international « Made in New York Jazz Competition » en 2015, par un jury composé de Joe Lovano, Randy Brecker et Lenny White. Il est désigné « Meilleur Compositeur » et obtient le Second Prix du concours toutes catégories confondues. En 2016, il est lauréat et boursier de la French American Jazz Exchange (FAJE) Foundation pour son projet Odysseus Fantasy en partenariat avec Will Galison et l’orchestre à cordes La Camerata.

Il dirige depuis 2017 le collectif européen LeBocal, avec lequel il créé en 2018 Le Horla, d’après la nouvelle de Guy de Maupassant. Il est encore le créateur et pilier du projet Koum Tara, un métissage unique de chant populaire algérien chaâbi, de jazz et de musique classique portée par un quatuor à cordes. L’album Koum Tara sorti en janvier 2018 chez le label Odradek Records est diffusé par de nombreuses radios du monde entier et salué par la presse internationale spécialisée (BBC Music Magazine, Songlines Magazine, AramcoWorld magazine).

Plus d’infos : www.karimmaurice.com

L’APPRENTI

L’Apprenti brouille les pistes, fuit les catégories. A la fois chanteur et rappeur, il déroule un flow précis et mélodieux parfois tendu, influencé par le côté hybride du hip hop des Fugees. Il s’en échappe pour retrouver son autre influence majeure : la chanson française. Ses textes ciselés et poétique, avec des mots d’hier et d’aujourd’hui qu’il prend plaisir à faire sonner sont ancrés dans le quotidien, dans les émotions et les colères de tous les jours. Après un 1er EP sorti en 2016, les scènes se sont enchaînées dans la région de Grenoble avec des formules live accompagnées de musiciens (basse, guitare, batterie, claviers). Des titres inédits et des collaborations sont sortis depuis.

Un aperçu de son travail : www.youtube.com/watch?v=TylkajKd8hA

LAËTITIA HULEWICZ

Professeur de chant, licenciée en musicologie et titulaire d’un DEM en musiques actuelles du conservatoire de Grenoble, elle est la chanteuse de divers groupes de reprises (chansons française, années 80, variétés), et elle est aussi auteure, compositrice et interprète au sein du groupe Walk in the Haze.

ANAÏS LAUGIER

Chanteuse et claviériste, Anaïs est bercée par des influences allant du jazz au hip hop, en passant par la funk et la soul. Après son DEM Musiques actuelles en chant au conservatoire de Grenoble, elle s’est consacré à des projets de reprises aussi bien en acoustique qu’en électro. Elle a participé à la composition et aux arrangements du groupe LMZG, présent sur les gros festivals français et à l’étranger. Elle s’est attachée à approfondir la MAO ainsi qu’à écrire ses propres musiques et textes dans son projet personnel AAMIRAL, vu en première partie d’Asa ou Léonie Pernet.

ANTOINE ANGELLOZ

Bien qu’ayant chanté depuis tout petit, ce n’est qu’après s’être passionné pour la guitare qu’il se découvre une voix. Il intègre alors en 2015 la section musique actuelle du conservatoire de Grenoble et devient acteur de plusieurs projets en tant que musicien et chanteur. Il compose et arrange notamment pour son projet Chicken Crue (rock garage), ainsi que pour différents collectifs : Stab (variété internationale), Nostal’Zik (années 80).