L’Usine à Jazz

Avec Charles B Funk, les dix-huit musiciens du big band grenoblois L’Usine à Jazz ouvrent en 2022 une nouvelle page de leur longue histoire, en confiant les rênes de leur orchestre au talentueux compositeur Karim Maurice. Avec cette création ambitieuse et profondément originale, l’Usine à Jazz confirme sa capacité à se renouveler et son goût des défis, sans abandonner son fil directeur et sa spécialité, le groove.

Les deux précédentes créations du big band, Black Legends (2019) et Live in the City – Tribute to Stevie Wonder (2016), lui avaient permis, sous la direction énergique et enthousiaste de Pascal Perrier, d’effectuer un gros travail musical sur les musiques populaires noires américaines et de développer sa puissance scénique, afin de toucher un public toujours plus large.

L’Usine à Jazz a pour principe stimulant de renouveler sa direction à chacun de ses nouveaux projets. L’orchestre a ainsi pu, avant Karim Maurice et Pascal Perrier, bénéficier des compétences du trompettiste et compositeur Vincent Stephan pour le projet Sotto Voce (2013), Stéphan Vincent 5839et pendant plus d’une décennie de celles du jazzman Fabrice Bon pour des hommages à Duke Ellington, à Pat Metheny, à Astor Piazzolla ou aux Brecker Brothers, ainsi que pour des incursions vers la musique contemporaine avec le Requiem de Lindberg pour big band et chœur, et vers le hip hop et le nu jazz avec Electro Deluxe et le rappeur Spektah Gadjo. Le big band a également travaillé avec Pierre Bertrand, Célia Kameni, Alfio Origlio, Guillaume Poncelet, David Venitucci, Claire Vazard, Malcolm Potter, Pierre Drevet et bien d’autres…

Les musiciens de L’Usine à Jazz, pro et amateurs éclairés mêlés, forment un collectif soudé depuis près de 20 ans, caractéristique essentielle pour la solidité mélodique et sonore des pupitres. La composititon du big band : Stefan Landis et Jean-Baptiste Drevet : saxs altos & sopranos ; Laurent Bernard et Thierry Charbit : saxs ténors ; Arnaud Ruffin : sax baryton ; Christophe Giroud, Dominique Gillet, Olivier Maupas et François Carrel : trompettes et bugles ; Laurent Nicole, Régis Degroisse, Félicie Gouyer : trombones ; René-Pierre Jullien-Palletier : trombone basse ; Stéphane Plotto : claviers ; Lilian Palomas : basse ; Serge Stella : guitare ; Ilyes Cheballah : batterie ; Alex Iacono : percussions.

L’Usine à Jazz est soutenue par l’Unisson (CRC de Saint-Egrève) et par l’association Varces Animation Culture.